Articles Taggs avec le mot ‘Films Irlandais’

Albert Nobbs – PROJECTION A L’IUT

jeudi 3 avril 2014

De Rodrigo Garcia avec Glenn Close, Mia Wasikowska, Aaron Taylor-Johnson /// Grande-Bretagne/Irlande – 2012 – 1h58.
Albert Nobbs est majordorme dans un hôtel cossu à Dublin. Il a une allure d’aristocrate sous le chapeau melon, réservé, les gestes précis.      Jamais un faux pas. Il est apprécié de tous, clients et domestiques, étranger aux ragots, aux intrigues, accomplissant sa fonction à la perfection. Mais qui est réellement Albert Nobbs ? Une femme qui se travestit en homme afin de pouvoir travailler dans l’Irlande misérable de   la fin du XIXème siècle.
Portée par Glenn Close méconnaissable, une histoire étonnante traitée avec pudeur.

Prix de la meilleure actrice
au Festival du film de Tokyo 2011

Voir la bande annonce

Le cheval venu de la mer

mercredi 2 avril 2014

De Mike Newell, avec Gabriel Byrne, Ellen Barkin, Ciaran Fitzgerald /// USA/Grande-Bretagne/Irlande – 1994 – 1h37.
Version Française.
Fils d’un nomade irlandais ivrogne devenu sédentaire, Ossie et Tito voient un jour revenir leur grand-père Ward suivi d’un superbe cheval blanc. Ils adoptent l’animal, mais un propriétaire de haras véreux le leur arrache. Le cheval s’échappe et prend la fuite avec ses deux amis, poursuivis par la police et leur père.
Un récit initiatique entre western irlandais et conte pour enfants, dans une Irlande contrastée entre la banlieue de  Dublin et les paysages sauvages du Connemara.
Film également programmé dans le cadre des Enfants de la Garenne

Samedi 29 mars > 16h15
Dimanche 30 mars > 10h30
Mercredi 2 avril > 14h00
Samedi 5 avril > 16h15
Dimanche 6 avril > 10h30

Voir la bande annonce

La fille de Ryan – SOIREE DE CLÔTURE

mardi 1 avril 2014

De David Lean avec Sarah Miles, Robert Mitchum, Christopher Jones, John Mills /// Grande-Bretagne – 1970 – 3h26.
Pendant la première guerre mondiale, à Kirrary, petit village irlandais, Rosy Ryan, qui est la fille du cabaretier, est amoureuse de l’instituteur,  Charles Shaughnessy, de quinze ans son aîné. Ils se marient mais la jeune femme ne tarde pas à le trouver ennuyeux. Et  lorsqu’un jeune officier, blessé au combat, vient prendre le commandement de la petite garnison, elle succombe immédiatement. Cette liaison  cachée sera lourde de conséquences dans l’Irlande du début du XXème siècle qui voue une haine tenace à l’occupant .
Après le succès de Lawrence d’Arabie et du Docteur Jivago, David Lean signe avec La fille de Ryan l’un de ses plus beaux films. Il fait de ce  drame passionnel un spectacle superbe dans lequel la nature irlandaise est magistralement filmée. Un classique du cinéma à voir ou à revoir  dans une version restaurée en 2013.

oscars pour Sarah Miles et John Mills 1971.

Voir la bande annonce

Le Général

mardi 1 avril 2014

De John Boorman avec Brendan Gleeson, Jon Voight, Adrian Dunbar /// Grande-Bretagne/Irlande – 1998- 2h09.
Récit de la vie de Martin Cahill, célèbre criminel de Dublin, assassiné en 1994 par l’IRA, comme le montre la première scène du film. La  suite est un flash back : envoyé enfant en maison de redressement pour avoir volé de la nourriture, abusé par les prêtres et la police, il rejette  toute autorité et, devenu adulte, prend un malin plaisir à ridiculiser l’Eglise et les institutions. Son audace, son humour et sa générosité en ont fait une véritable légende. Mais un jour il devient la proie du fisc et de la police. Et l’IRA l’observe bientôt à son tour.
Un montage dynamique, Brendan Gleeson superbe dans le rôle de ce personnage incongru.

Prix de la mise en scène à Cannes 1998.

Voir la bande annonce

December Bride

mardi 1 avril 2014

De Thaddeus Sullivan, avec Donal McCann, Saskia Reeves, Brenda Bruce /// Irlande – 1990 – 1h28.
Sarah louée comme domestique dans une ferme en 1909 affirme ses convictions et revendique de vivre hors de l’église ; elle refuse le mariage et ne veut dire lequel des deux frères de la ferme (tous deux amants) serait le père de son enfant. Sarah assume pleinement ce qui fait scandale dans le village. Vingt ans plus tard, comment sa fille vit-elle cette situation ?
Un beau personnage de rebelle face au poids des traditions. Un film qui évite le manichéisme et sait évoquer la complexité des choix .

Bishop’s story

mardi 1 avril 2014

De Bob Quinn, avec Donal McCann, Margaret Fegan, Ray McBride /// Irlande – 1995 – 1h22.
Au cours de conversations, un évêque révèle à un jeune prêtre une histoire d’amour qui a profondément bouleversé sa vie à travers le choix qu’il a dû faire entre l’amour de Dieu et celui d’une femme. Alors qu’il était jeune pasteur dans un petit village sur l’île de Clare, il est devenu l’amant de sa femme de ménage qui s’est retrouvée enceinte. Après avoir avoué ses actes à ses paroissiens, un scandale s’en est suivi.
Tourné en noir et blanc et en sépia, hommage au cinéma muet, un film politique et poétique sur la difficulté de concilier ses idéaux avec le pouvoir.

Garage

mardi 1 avril 2014

De Lenny Abrahamson avec Pat Shortt , Conor Ryan /// Irlande – 2007 – 1h25.
Josie est un homme simple, heureux à sa manière. Il s’occupe d’une station-service à la périphérie d’une petite ville paumée d’Irlande. Les habitants le considèrent comme un marginal inoffensif et bon enfant. Un jeune lycéen va venir l’aider et sa petite vie bien réglée bascule du jour au lendemain. Josie qui sait voir la beauté de la nature, communiquer avec les animaux, se heurte aux règles des relations humaines, qu’il ne comprend pas.
Un film au style dépouillé, dénué de tout sentimentalisme, de tout pittoresque, qui met en lumière un personnage sans défense, poignant de naïveté et de pureté mais aussi le groupe social qu’il côtoie. Patt Shortt, acteur très connu dans son pays, fait ici une composition magnifique.

Prix Art & Essai – CICAE à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes 2007,
Prix coup de coeur au Festival du cinéma britannique de Dinard 2007.

Voir la bande annonce

Ondine

mardi 1 avril 2014

De Neil Jordan, avec Colin Farrell, Tony Curran, Stephen Rea /// USA/ Irlande – 2009 – 1h51.
Syracuse (Colin Farell) ex alcoolique se bat pour obtenir la garde de sa fille, malade et restée près de sa mère irresponsable. Ce pêcheur irlandais découvre un jour dans ses filets une femme prénommée Ondine dont il est persuadé, avec sa fille, qu’il s’agit d’une sirène . Peu à peu elle s’intègre dans le village, se fait aimer de la fille de Syracuse, mais tous cherchent cependant à savoir d’où elle vient . Un jour, le passé d’Ondine resurgit avec violence.
Un film au début envoûtant et étrange qui évolue vers un réalisme social.

Voir la bande annonce

Good vibrations – INÉDIT –

lundi 31 mars 2014

De Glenn Leyburn et Lisa Barros D’Sa avec Richard Dormer, Jodie Whittaker, Dylan Moran, Liam Cunningham /// Grande-Bretagne/Irlande – 2012 – 1h43.
Années 70. Le conflit nord-irlandais (The Troubles) est à son comble et Belfast connaît une période d’agitation politique et de violence. Terri Hooley est militant mais aussi fan de musique. Sa passion est la plus forte et il décide d’ouvrir un magasin de disques : « Good vibrations ».  Il découvre la musique Punk, entraîne des jeunes avec lui. Rapidement il se retrouve à la tête d’une petite bande bien décidée à faire de leur  rébellion une sorte de communion autour de la musique.
Un thriller musical des plus réjouissants ! Les réalisateurs ont voulu à travers cette chronique rendre hommage au fondateur du label « Good  vibrations », Terri Hooley, originaire de Belfast, qui a contribué au rayonnement de la musique Punk.

Prix de l’image au Festival du cinéma britannique de Dinard 2012

Nora – INÉDIT –

lundi 31 mars 2014

de Pat Murphy, avec Ewan Mc Gregor, Suzan Lynch /// Grande-Bretagne – 2000 – 1h46.
Le film est centré sur le personnage  de Nora Barnacle, serveuse à  Galway, En 1904 elle rencontre à  Dublin celui qui deviendra son mari,   l’écrivain Irlandais James Joyce ; Le  film évoque 10 ans d’une relation  beaucoup plus longue entre les  deux personnages : leur rencontre, leur vie à Trieste, les difficultés financières, la naissance des enfants, les incompréhensions et les bonheurs du couple, les batailles que Joyce mène avec ses éditeurs, et les censeurs pour sa  première œuvre : Dubliners.
Une image qui magnifie le rôle qu’a pu jouer Nora auprès de James Joyce, muse des personnages féminins de ses romans . Une belle reconstitution de cette époque.

Breakfast on Pluto

lundi 31 mars 2014

De Neil Jordan, avec Cillian Murphy, Liam Neeson, Stephen Rea /// Grande-Bretagne/Irlande – 2006 -2h00.
Patrick « Kitten » Brady a quitté son Irlande natale en quête d’une nouvelle vie dans le tourbillon londonien des années 70. En quête d’identité sexuelle, il devient travesti et côtoie le monde haut en couleur de la prostitution. Au gré de ses errances et de ses rencontres, « Kitten » va rapidement se trouver mêlé à un complot de l’IRA visant la capitale britannique.
Entre mélo décalé et comédie scintillante, ambiance glamrock, une évocation des années 70 avec une bande son superbe, interprété par un jeune comédien, Cillian Murphy, d’une candeur étonnante.

Voir la bande annonce

Le Libraire de Belfast

lundi 31 mars 2014

De Alessandra Celesia ///France/ Royaume Uni – 2011 – 54min – Documentaire.
Libraire sans librairie, John Clancy partage cigarettes, tasses de thé et sa passion de la littérature dans sa petite maison en briques à Belfast.  Entouré de centaines de volumes invendus aux pages jaunies qui racontent le naufrage de la ville, il côtoie une jeune serveuse chanteuse adepte  de X-Factor, un rappeur couvert de cicatrices et un punk amateur d’opéra.
Des portraits de personnages hauts en couleur qui offrent une sorte de résistance joyeuse dans une ville meurtrie par les attentats et les émeutes.

Prix Ile d’or au Festival du film insulaire de Groix 2013.


The Butcher Boy

lundi 31 mars 2014

De Neil Jordan avec Eamonn Owens, Stephen Rea, Fiona Shaw /// Irlande – 1998 – 1h51.
Francie Brady évolue aux côtés d’un père alcoolique et d’une mère dépressive. Il se réfugie dans un monde secret et parfois violent dans lequel il entraîne son copain Joe. Sa solitude s’accroît à la mort de ses parents, ses rêves et ses visions prennent de plus en plus un caractère noir et destructeur.
C’est la voix off du personnage devenu grand qui nous entraîne dans les jeux et les mauvais tours de l’enfant qu’il a été. Le récit d’une enfance tourmentée dans une Irlande enfermée dans ses traditions et ses institutions. Une comédie satirique, décapante, dont le ton original ne peut laisser indifférent.

Ours d’argent du meilleur réalisateur à Berlin 1998

What Richard did

lundi 31 mars 2014

De Lenny Abrahamson, avec Jack Reynor, Lars Mikkelsen, Roisin Murphy /// Irlande – 2013 – 1h27.
L’avenir sourit à ce gagnant , Richard Karlsen, issu de la middle class Irlandaise, capitaine de l’équipe de rugby, admiré pour sa maturité et son calme. Il profite des derniers jours de l’été avant son entrée à l’Université ; mais il commet alors un acte qui bouleverse sa vie et celle de ses proches, parents et amis .
Jack Reynor réussit une prestation magnifique d’un personnage complexe qui connaît enfin le doute. Saura-t-il sortir grandi de cette épreuve?

Le film a reçu de nombreuses récompenses en Irlande
(meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleur scénario en 2013).

Michael Collins

lundi 31 mars 2014

De Neil Jordan, avec Liam Neeson, Julia Roberts, Aidan Quinn /// USA/ Grande-Bretagne/Irlande – 1997 – 2h12.
Héros légendaire, Michael Collins est considéré comme le principal artisan de l’indépendance irlandaise. En 1916, une rébellion éclate à  Dublin, qui changera le cours de l’histoire. Michael Collins, homme d’action efficace, fin stratège, leader charismatique, se retrouve à la tête d’une guérilla urbaine et devint le maître de la lutte clandestine. Ses idées déchaînèrent les passions et ses actions, aussi sanglantes qu’efficaces obligèrent bientôt l’Empire Britannique à négocier.
Une grande fresque historique qui rend hommage aux combattants de l’indépendance.

Lion d’or et Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine à la Mostra de Venise 1996.

Voir la bande annonce

L’Irlandais

dimanche 30 mars 2014

De John Michael McDonagh avec Brendan Gleeson, Don Cheadle, Liam Cunningham /// Grande-Bretagne/Irlande – 2011 – 1h36.
Gerry Boyle est officier de police, dans un petit village du comté de  Galway, sur la côte irlandaise. Il est bougon, cynique, un tantinet raciste  et fait preuve d’un humour ravageur qui n’épargne personne. Il passe son temps au pub, en compagnie de prostituées. C’est la routine jusqu’au moment où le meurtre inexpliqué d’un trafiquant de drogue va changer le cours de sa vie. Le FBI envoie sur place un agent, expert anti-drogue avec qui il va devoir faire équipe. Tout les oppose.
C’est le choc des cultures ! Un polar politiquement incorrect et drôle.

Prix du Public,
Prix coup de coeur,
Prix de la meilleure photographie au Festival du film britannique de Dinard 2011.

Projection délocalisée à La Gacilly (La Passerelle) le 14 Mars

Voir la bande annonce

Shadow dancer

dimanche 30 mars 2014

De James Marsh, avec Clive Owen, Andrea Riseborough, Gilian Anderson /// Grande – Bretagne – 2012 – 1h42.
Collette est une jeune veuve républicaine vivant à Belfast avec sa mère et ses frères, de fervents activistes de l’IRA. Suite à son arrestation après un attentat avorté au cœur de Londres, elle est confrontée à un dilemme : passer 25 ans en prison, séparée de son fils, ou espionner sa propre famille pour le compte des services secrets anglais.
Un thriller politique dans l’Irlande des années 90. La force de Shadow dancer se situe dans l’attention portée à la dimension locale du terrorisme. Collette est un personnage complexe, fascinant à suivre.

Hitchcock d’or et
Prix du public au Festival du cinéma britannique de Dinard 2012.
Prix Spécial Police au festival du Film Policier de Beaune 2012.

L’homme tranquille – Suivi de la leçon de cinéma –

dimanche 30 mars 2014

De John Ford avec John Wayne, Maureen O’Hara, Barry Fitzgerald /// USA – 1952 – 2h09.
Sean Thornton est un ancien boxeur américain qui revient dans son Irlande natale, avec l’intention de racheter le bout de terre et la petite maison de ses parents. Il se heurte à Red Will Danahu, un paysan buté et dur en affaires. Sean aura gain de cause mais sa situation restera compliquée du fait de l’amour qu’il porte à Mary Kate, la sœur de Will.
Avec ce film inspiré d’une nouvelle de Maurice Walsh, entre humour et drame,  John Ford renoue avec ses racines. Il place cette tumultueuse romance dans une Irlande pleine de clichés sur les Irlandais, rustres et buveurs  (c’est la vision de beaucoup d’américains à l’époque). Gros succès critique et public. L’un des plus grands rôles de John Wayne.

Oscar du Meilleur réalisateur et de la meilleur photographie 1953.

Voir la bande annonce

Korea – INÉDIT –

dimanche 30 mars 2014

De Cathal Black, avec Donal Donnelly, Andrew Scott, Fiona Molony /// Irlande – 1995 – 1h30.
L’Irlande dans les années 50, période d’émigration de masse vers l’Amérique et de changement social. Un de ces émigrants, Luke Moran  meurt en Corée et son village est inondé de rumeurs au sujet de l’indemnisation reçue par la famille. John Doyle, un pêcheur d’anguilles, les entend, mais reste silencieux. Son fils réconforte Una Moran dont il tombe amoureux alors que Ben Moran, son père, est l’ennemi juré de John depuis la guerre civile. Se sentant trahi, John Doyle est prêt à sacrifier son fils.
Inspiré d’une nouvelle de John McGahern, une relation passionnelle entre un père et son fils, une histoire d’amour impossible entre deux adolescents dans une Irlande rurale, sombre et perturbée.

Bons baisers de Bruges

samedi 29 mars 2014

De Martin Mc Donagh avec Colin Farrel, Brendan Gleeson /// Grande-Bretagne – 2008 – 1h41.
Deux tueurs à gages ont reçu l’ordre de se rendre à Bruges pour se faire oublier après un assassinat qui a mal tourné. Ray ne cesse de ruminer son échec dans son coin et ne s’intéresse pas du tout à la ville historique. Ken, lui au contraire, se laisse peu à peu séduire et  entreprend des visites. Pendant ce séjour forcé, les deux hommes font d’étranges rencontres, fortement marquées par le décor enchanteur de la ville. Mais le patron donne un nouvel ordre qui met fin à ces douces vacances. Place à une course-poursuite dans laquelle la folie meurtrière, l’excentricité et la beauté des lieux font un mélange détonnant.
Une comédie noire qui combine avec brio l’humour, la dérision et le tragique. Excellente interprétation de Colin Farrel et Brendan Gleeson.

Golden Globes 2009 Meilleur acteur pour Colin Farrell
Prix BAFTA Awards 2009 Meilleur scénario.

Voir la bande annonce

Goldfish Memory – INÉDIT –

samedi 29 mars 2014

De Lizz Gill, avec Sean Campion, Peter Gaynor, Flora Montgomery /// Irlande – 1h25.
Il est juste impossible de vivre sans amour. Une affirmation simple et une réalité autrement paradoxale. Clara aime Tom mais le surprend embrassant Isolde, alors Clara se laisse séduire par Angie. Angie cumule les histoires sans suite, voudrait une relation durable. Quant à  David, c’est l’inverse, surtout pas d’attaches… Suite de rencontres, de ruptures, d’histoires croisées, les personnages vont multiplier les expériences, hétéro, homo, bi, chacun essayant de résoudre l’énigme de la relation parfaite.
Un film sur la variété des relations amoureuses, qui ne manque pas d’humour et de dérision.

Hunger

samedi 29 mars 2014

De Steve Mc Queen, avec Michael Fassbender, Stuart Graham, Brian Milligan /// Grande-Bretagne/ Irlande – 2008 – 1h40.
En 1981 les séparatistes de l’IRA refusent de porter la tenue réglementaire des détenus de droit commun et mènent une grève d’hygiène à la  prison de Maze en Irlande du Nord. Ils veulent faire reconnaître par le gouvernement britannique leur statut de prisonniers politiques. Le  rapport de force qui s’instaure s’accentue encore quand Bobby Sands, meneur du mouvement, décide d’entamer une grève de la faim.
Des plans séquences époustouflants qui amplifient la peur et la détermination des personnages, un dialogue très serré ; des images à la mesure  d’un sujet dur ; une performance extraordinaire des acteurs qui vivent une dégradation de leur corps.

Camera d’or à Cannes 2008,
Grand Prix Festival de Sydney 2008,
Prix coup de coeur au Festival du cinéma britannique de Dinard 2008 et
Grand Prix de l’union de la critique de cinéma 2008.

Voir la bande annonce