Articles Taggs avec le mot ‘Films Irlandais’

Adam and Paul – INÉDIT

vendredi 28 mars 2014

de Lenny Abrahamson, avec Mark O’Halloran, Tom Murphy, Ion Caramitru /// Irlande – 2004 – 1h23.
Une journée dans la vie de deux amis d’enfance. Adam et Paul, junkies désespérés errent dans les rues de Dublin. Ils se réveillent un matin dehors sur un matelas de fortune, ne savent pas comment ils sont arrivés là, ni où ils sont. Ils n’ont plus un sou et, déjà en manque, décident de regagner la ville pour trouver leur dose quotidienne. Le cinéaste a choisi de donner un ton léger à l’un des deux, simplet et sympathique. L’autre cherche la prochaine combine qui pourra rapporter l’argent nécessaire à l’achat de la précieuse poudre.
Premier long métrage de Lenny Abrahamson. De l’humour, certes, mais le propos reste sérieux et tragique. Un film qui refuse de juger mais dresse le constat de cette journée dans la vie d’Adam et de Paul.

Prix du jury et Prix de la meilleure photo
Festival de Chatenay Malabry 2006

Gens de Dublin

vendredi 28 mars 2014

De John Huston, avec Anjelica Huston, Donal McCann, Helena Carroll /// USA/Grande-Bretagne/ Irlande – 1988 – 1h23.
Dublin, janvier 1904. Comme tous les ans, les sœurs Kate et Julia Morkan ainsi que leur nièce Mary reçoivent leurs proches et amis pour célébrer l’Epiphanie. Parmi eux se  trouvent Gabriel Conroy, leur neveu et sa femme Gretta. Au gré des poèmes gaëliques, des chants, des  danses et des plats qui se succèdent,  les convives entretiennent de joyeuses conversations de salon et commencent à évoquer les chers  disparus, célèbres ou inconnus…
Adapté d’une nouvelle de James Joyce, le dernier film de John Huston, sans doute le plus personnel. Une œuvre d’une grande beauté, intense et sereine, sur le temps qui passe et la mort. Un chef-d’oeuvre à voir et à revoir.

Voir la bande annonce

My left foot – Projection à l’IUT –

jeudi 27 mars 2014

De Jim Sheridan avec Daniel Day-Lewis, Brenda Fricker, Alison Whelan /// Grande-Bretagne/Irlande – 1989 – 1h40.
A sa naissance en 1932, Christy Brown est atteint d’une paralysie spasmodique qui ne lui a laissé que la motricité de la jambe gauche. Le film  évoque le destin exemplaire de ce personnage hors du commun qui, à force de persévérance et de courage va devenir un peintre et un  écrivain reconnu.
Un film d’une grande humanité et justesse de ton qui met en scène de manière épurée la vie d’une famille populaire irlandaise frappée par le destin, avec une interprétation magistrale de Daniel Day-Lewis.

Oscars du meilleur acteur et de la meilleure actrice dans un second rôle 1990.

Avec le soutien de S.P.H.E Distribution. Film disponible sur www.elephantfilms.com.

Bloody Sunday – Projection à l’IUT –

mardi 25 mars 2014

De Paul Greengrass, avec James Nesbitt, Tim Pigott-Smith, Nicholas Farrell ///Grande-Bretagne/Irlande – 2002 – 1h47.
Dimanche 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord, Ivan Cooper est l’organisateur d’une marche pacifique pour l’égalité des droits entre catholiques et protestants. Mais malgré son dialogue avec les autorités unionistes et ses tentatives de négociation avec les forces de l’ordre britannique, la manifestation se transforme en émeute : treize personnes sont tuées par l’armée britannique.
Cette journée, désormais inscrite dans l’Histoire sous le nom de Bloody Sunday, marque le début de la guerre civile.
Un grand film percutant et bouleversant qui restitue l’événement.

Ours d’or et Prix du Jury oecuménique à Berlin 2002.
Prix du public à Sundance 2002.
Hitchcock d’or au festival du cinéma britannique de Dinard 2002.

Voir la bande annonce

L’homme d’Aran – Projection à l’IUT

jeudi 20 mars 2014

De Robert J.Flaherty avec Colman Tiger King, Maggie Dirrane, Michael Dillane /// Grande-Bretagne – 1934 – 1h20.
Sur une île de l’archipel d’Aran, au large de l’Irlande, la vie quotidienne d’une famille de pêcheurs. La vie est rude sur cette île au sol rocailleux sans cesse balayé par la tempête. La femme ramasse les algues pour améliorer le rendement du sol. Le père, parti en mer, poursuit un requin, il n’en vient à bout qu’après une lutte acharnée. Pris dans une tempête, son bateau est fracassé.
Un classique du cinéma. Tourné entre 1932 et 1934 sur Inishmore, Flaherty a filmé le combat de l’homme face à la nature avec des images d’une beauté saisissante.

Coupe du meilleur film étranger à la Mostra de Venise 1934.