À l'affiche

Bleu

Leçon de cinéma : Trois couleurs – Bleu

de Krzysztof Kieslowski, avec Juliette Binoche, Hélène Vincent, Benoit Régent, Philippe Volter / France/Suisse/Pologne – 1993 – 1h40

Julie, la femme d’un grand compositeur qui a trouvé la mort avec leur enfant lors d’un accident d’automobile, va tenter de retrouver la liberté contre les pressions et les pièges de son entourage.

Premier volet de la trilogie Bleu, Blanc, Rouge.

Lion d’or et Prix d’interprétation féminine à La Mostra de Venise 1993. César de la meilleure actrice, du meilleur montage et du meilleur son.

Séance unique : Jeudi 24 Septembre à 20h

Projection suivie d’une intervention de Virginie Podvin, enseignante à l’Université de Bretagne Occidentale.

Hotel by the river

Hotel by the river

de Hong Sang-Soo, avec Ki Joo-bong, Kim Min-Hee, Song Seon-mi / Corée du Sud – 2020 – 1h36

Un vieux poète, qui loge dans un hôtel au bord d’une rivière, fait venir ses deux fils, pensant que sa fin est proche. Lieu de retrouvailles familiales, l’hôtel est aussi celui d’un désespoir amoureux : une jeune femme trahie par l’homme avec qui elle vivait vient y trouver refuge et demande à une amie de la rejoindre.

Dans un décor enneigé et ouaté, avec un superbe noir et blanc, un beau film épuré et mélancolique assez fascinant.

Séances :

  • Mercredi 16 septembre : 17h10
  • Jeudi 17 : 20h30
  • Vendredi 18 : 20h30
  • Samedi 19 : 17h10
  • Dimanche 20 : 17h10
  • Lundi 21 : 17h10
  • Mardi 22 : 20h30
Epicentro

Epicentro

de Hubert Sauper / France/Autriche/USA – 2020 – 1h47 – Documentaire

Epicentro est  un portrait immersif et métaphorique de Cuba, utopiste et post colonial, pays passé en 1898 de la domination coloniale espagnole à l’ère de l’Empire américain. Au même moment, naissait le cinéma de propagande.

Le réalisateur du Cauchemar de Darwin explore un siècle d’interventionnisme et de fabrication de mythes avec le peuple de La Havane, en particulier ses enfants, pour interroger le temps, l’impérialisme et le cinéma lui-même.

Grand Prix du Jury Documentaire au Festival de Sundance 2020.

Séances :

  • Mercredi 23 septembre : 17h10
  • Vendredi 25 : 20h30
  • Samedi 26 : 17h10
  • Dimanche 27 : 17h10
  • Lundi 28 : 17h10
  • Mardi 29 : 20h30
Pluie noire

Pluie noire

de Shôhei Imamura, avec Miki Norihei, Yoshiko Tanaka, Kazuo Kitamura / Japon – 1989 – reprise 2020 – 1h58

Hiroshima, 6 Août 1945. Un éclair blanc déchire le ciel suivi d’un souffle terrifiant. L’Enfer se déchaîne. Au même moment, Yasuko fait route sur un bateau, vers la maison de son oncle lorsqu’une pluie noire s’abat sur l’embarcation. Quelques années plus tard, les irradiés sont devenus des parias dans le Japon d’après-guerre.

Repris en version restaurée, un chef d’œuvre bouleversant d’Imamura. Dans un magnifique noir et blanc, le réalisateur reconstitue l’explosion et filme le monde d’après Hiroshima en suivant le destin d’une jeune femme.

Séances :

  • Mercredi 30 septembre : 17h10
  • Jeudi 1er octobre : 20h30
  • Vendredi 2 : 20h30
  • Samedi 3 : 17h10
  • Dimanche 4 : 17h10
  • Lundi 5 : 17h10
  • Mardi 6 : 20h30