À l'affiche

Jeune Femme

de Léonor Serraille, avec Laetitia Dosch, Grégoire Monsaingeon, Souleymane Seye Ndiaye // France – 2017 – 1h37

Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bien décidée à prendre un nouveau départ. Avec panache.

Portrait d’une trentenaire paumée face à la solitude et la précarité à Paris. Fantasque, rebelle, explosive et tonique, en perpétuel mouvement, elle se cherche et se construit au gré des rencontres et des opportunités, interprétée par une Laetitia Dosch épatante.

Séances :

  • Mercredi 6 Décembre : 18h15
  • Vendredi 8 Décembre : 20h30
  • Samedi 9 Décembre : 14h00
  • Dimanche 10 Décembre : 18h15
  • Lundi 11 Décembre : 14h et 18h15
  • Mardi 12 Décembre : 20h30

Carré 35

de Eric Caravaca // France – 2017 – 1h07 – Documentaire

Carré 35 est le lieu où est enterrée la sœur aînée d’Eric Caravaca, morte à l’âge de trois ans dont les parents n’ont gardé aucune photographie. C’est pour combler cette absence d’image qu’il a entrepris ce film. Croyant simplement dérouler le fil d’une vie oubliée, il a ouvert une porte dérobée sur un vécu qu’il ignorait.

Une enquête bouleversante sur cette sœur effacée de la mémoire familiale. Le réalisateur affronte avec pudeur les non-dits familiaux et croise l’histoire intime avec celle de la colonisation.

Séances :

  • Mercredi 13 Décembre : 18h15
  • Jeudi 14 Décembre : 20h30
  • Vendredi 15 Décembre : 20h30
  • Samedi 16 Décembre : 14h00
  • Dimanche 17 Décembre : 10h30 (Séance en version sous-titrée pour les sourds et les malentendants) et 18h15
  • Lundi 18 Décembre : 14h et 18h15
  • Mardi 19 Décembre : 20h30

Prendre le large

de Gaël Morel, avec Sandrine Bonnaire, Mouna Fettou, Kamal El Amri // France – 2017 – 1h42

Edith, 45 ans, ouvrière dans une usine textile, voit sa vie bouleversée par un plan social. Loin de son fils et sans attache, plutôt que le chômage, elle est la seule à choisir de rejoindre son usine délocalisée à Tanger, au Maroc.

Un très beau portrait de femme illuminé par la prestation de Sandrine Bonnaire. Entre réalisme social et romanesque, le réalisateur a voulu rendre hommage au milieu ouvrier dont il est issu.

Séances :

  • Mercredi 20 Décembre : 18h15
  • Vendredi 22 Décembre : 20h30
  • Samedi 23 Décembre : 10h30 (séance en version sous-titrée pour les sourds et les malentendants) et 14h
  • Dimanche 24 Décembre : 18h15
  • Lundi 25 Décembre : 18h15
  • Mardi 26 Décembre : 10h30 et 20h30

Brooklyn Yiddish

de Joshua Z.Weinstein, avec Menashe Lustig, Ruben Niborski, Yoel Weisshaus // USA – 2017 – 1h21

A Borough Park, quartier juif ultra-orthodoxe de Brooklyn. Menashe, modeste employé d’épicerie, tente de joindre les deux bouts et se bat pour la garde de son jeune fils Ruben, confié à un oncle. Etant veuf, la tradition hassidique lui interdit de l’élever seul. Mais le grand rabbin lui accorde de passer une semaine avec son fils..

Une fiction en yiddish inspirée de la vie de Menashe Lustig, bien documentée sur les coutumes et les rites de cette communauté. Un film attachant avec un duo père-fils très émouvant.

Séances :

  • Mercredi 27 Décembre : 18h15
  • Jeudi 28 Décembre : 10h30 et 20h30
  • Vendredi 29 Décembre : 12h45 et 20h30
  • Samedi 30 Décembre : 14h
  • Dimanche 31 Décembre : 18h15
  • Lundi 1er Janvier : 18h15
  • Mardi 2 Janvier : 10h30 et 20h30