Articles Taggs avec le mot ‘Sélection cinécran’

EASTERN BOYS

mercredi 14 mai 2014

de Robin Campillo, avec Olivier Rabourdin, Kirill Emelyanov, Danil Vorobyev///France – 2014 – 2h08

Un homme discret, la cinquantaine, aborde un jeune ukrainien sans-papiers dans une gare parisienne où ce dernier traîne avec sa bande. Il lui donne rendez-vous le lendemain chez lui. Mais lorsqu’il ouvre la porte de son appartement, il est loin d’imaginer le piège dans lequel il s’apprête à tomber…

A la fois thriller et romance, avec des personnages complexes et énigmatiques, une mise en scène tendue et dynamique, un film troublant par le réalisateur des Revenants. Grand Prix sélection Orizontti à la Mostra de Venise.

UN WEEK-END A PARIS

lundi 28 avril 2014

de Roger Michell, avec Jim Broadbent, Lindsay Duncan, Jeff Goldblum /// Grande Bretagne – 2014 – 1h33

Un couple d’enseignants anglais, la soixantaine, vient fêter ses trente ans de mariage à Paris où ils ont autrefois passé leur lune de miel. Ils redécouvrent la ville, mais aussi l’humour, la fantaisie, et le plaisir d’être ensemble.

Une comédie tendre et drôle, douce-amère, d’après un scénario de l’écrivain Hanif Kureishi. Coquillage d’argent du meilleur acteur au Festival de San Sebastian.

LES GRANDES ONDES

mercredi 16 avril 2014

de Lionel Baier, avec Valérie Donzelli, Michel Vuillermoz, Patrick Lapp /// Suisse/France – 2014 – 1h24
Avril 1974. Deux journalistes de la radio suisse accompagnés d’un technicien sont envoyés au Portugal pour réaliser un reportage sur l’entraide suisse dans ce pays. Entassés dans un combi VW, ils sillonnent les routes mais rien ne se passe comme prévu et la tension est à son comble entre Julie, la féministe et Cauvin, l’ancien reporter de guerre hâbleur. Jusqu’à ce que cette équipe de Pieds Nickelés se retrouve en plein cœur de la Révolution des Oeillets, emportée par l’élan de contestation populaire.
Un film drôle, d’un humour décalé et réjouissant teinté de mélancolie.

LES BRUITS DE RECIFE

mercredi 9 avril 2014

de Kleber Mendonça Filho, avec Irandhir Santos, Gustavo Jahn, Maeve Jinkings///Brésil – 2014 – 2h11
A Recife, sur la côte brésilienne, les habitants d’un quartier prospère de classe moyenne suivent le cours d’une vie calme, entre légers désagréments et insouciance. L’arrivée d’une société de sécurité privée éveille pourtant une sourde tension urbaine. Peu à peu, des rapports de force passés et présents se dessinent, parfois inscrits dans l’architecture même de la ville. Primé dans de nombreux festivals, vif succès au Brésil, pour sa représentation à la fois tendre et tranchante de la bourgeoisie de Recife et son rôle révélateur de structures sociales encore archaïques.

TONNERRE

mercredi 12 mars 2014

de Guillaume Brac, avec Vincent Macaigne, Solène Rigot, Bernard Ménez /// France – 2014 – 1h40
Un rocker trop sentimental, une jeune femme indécise, un vieux père fantasque. Dans la petite ville de Tonnerre, les joies de l’amour ne durent qu’un temps. Une disparition aussi soudaine qu’inexpliquée et voici que la passion cède à l’obsession.
Un portrait sensible d’un trentenaire déphasé, excellent Vincent Macaigne, dans une comédie romantique qui bascule dans le film noir.

AU BORD DU MONDE

mercredi 26 février 2014

de Claus Drexel /// France – 2014 – 1h38 – Documentaire

Paris, la nuit. C’est ici que vivent Jeni, Wenceslas, Christine, Pascal et les autres. Sans-abris, ils hantent trottoirs, ponts et couloirs du métro, au bord d’un monde où la société ne protège plus. Ils nous font face, ils nous parlent.
Un documentaire d’ombres et de lumières qui rend aux sans-abris leur visibilité. Treize portraits magnifiques d’hommes et de femmes vivant la nuit dans un Paris désertique et fantomatique magistralement filmé.

The lunchbox

mercredi 12 février 2014

de Ritesh Batra, avec Irrfan Khan, Nimrat Kaur, Nawazuddin Siddiqui///Inde – 2013 – 1h42

Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour le reconquérir en lui préparant un savoureux repas qu’elle confie dans une lunchbox à un service de livraison qui dessert les entreprises de Bombay. Mais la lunchbox est remise par erreur à un homme solitaire, proche de la retraite. Ce dernier, comprenant la méprise, y glisse alors un petit mot …

Une délicieuse romance épistolaire toute en finesse, qui dresse un portrait de l’Inde d’aujourd’hui.

C’est un film dans le cadre du Festival Filmissimo

Renseignements. //www.vannes-garenne.cineville.fr

Le géant égoïste

mercredi 22 janvier 2014

de Clio Bernard, avec Conner Chapman, Shaun Thomas, Sean Gilder///Grande Bretagne – 2013 – 1h31

Bradford au Nord de l’Angleterre. Deux adolescents, exclus de l’école, travaillent pour un ferrailleur, collectant toutes sortes de matériaux. Arbor, plein de rage en veut toujours plus, son ami Swifty, doux et rêveur, passionné de chevaux prend part à des courses clandestines organisées par le ferrailleur. L’amitié des deux garçons saura-t-elle résister au Géant égoïste ?

Une fable cruelle et poignante dans la veine du cinéma réaliste anglais avec deux jeunes acteurs bouleversants. Primé à Dinard où il a reçu le Grand Prix du Jury et le Prix Coup de Coeur.

KINSHASA KIDS

vendredi 17 janvier 2014

de Marc-Henri Wajnberg, avec Emmanuel Fakoko, Gabi Bolenge, Gauthier Kiloko /// Belgique/France – 2013 – 1h25
Kinshasa, Congo. Huit enfants des rues, considérés comme sorciers par leurs familles, montent un groupe de musique pour déjouer le sort et reprendre le contrôle de leurs vies.
Projection dans le cadre des Hivernales du Jazz avec le soutien de Vannes Aglo.

Voir la bande annonce.

Heimat

jeudi 2 janvier 2014

de Edgar Reitz, avec Jan Dieter Schneider, Antonia Bill, Maximilian Scheidt /// Allemagne – 2013

1842-1844. L’histoire de la famille Simon dont le père est forgeron. Dans les années 1840 en Allemagne, les temps sont durs. Des dizaines de milliers d’Allemands, accablés par les famines, la pauvreté, l’arbitraire des gouvernants, émigrent en Amérique du Sud. Jakob, le fils cadet, pauvre mais instruit, rêve d’un sort meilleur, d’aventure, de dépaysement et de liberté. Il lit tous les livres qu’il peut se procurer, étudie les langues des Indiens d’Amazonie afin de préparer son départ pour le Brésil. Le retour de son frère de service dans l’armée prussienne et le destin en décideront autrement.

Somptueuse chronique en noir et blanc lumineux d’un petit village de Rhénanie au 19e siècle. Le film narre le quotidien d’un peuple déchiré par des aspirations contraires : quitter sa terre natale ou rester près des siens.

Film en deux parties :

Chronique d’un rêve (partie 1 – 1h47) Voir la bande annonce.

jeudi 2 janvier : 20h30, samedi 4 : 14h, dimanche 5 : 16h15, lundi 6 : 18h15, mardi 7 : 20h30, samedi 11 janvier : 14h, lundi 13 : 14h

L’Exode (partie 2 – 2h08) Voir la bande annonce.

lundi 6 janvier : 13h45, mercredi 8 janvier : 18h, jeudi 9 : 20h30, dimanche 12 : 16h15, lundi 13 : 18h, mardi 14 : 20h30

Ben X

jeudi 12 décembre 2013

de Nic Balthazar, avec Greg Timmermans, Laura Verlinden, Gilles de Schryver /// Belgique/Pays Bas – 2008 – 1h30

 Ben n’est pas un adolescent tout à fait comme les autres, il vit dans son propre monde. Aller à l’école est devenu un enfer depuis que deux types de son lycée technique lui rendent la vie impossible. Sa chambre est son unique havre de paix. Il allume son ordinateur et plonge dans Archlord, jeu en ligne fascinant. Il devient alors Ben X, un héros invincible, qui a le cœur battant pour une certaine Scarlite. Alors qu’il décide d’en finir avec son douloureux quotidien, cette jeune fille énigmatique va entrer dans sa vie …

Voir la bande annonce.

La bataille de Solférino

mercredi 4 décembre 2013

de Justine Triet, avec Laetitia Dosch, Vincent Macaigne, Arthur Harari /// France – 2013 – 1h34

 6 mai 2012. Laetitia, la trentaine, journaliste télé, doit couvrir les présidentielles rue de Solférino, au siège du PS. Mais débarque son ex-mari pour voir leurs filles. Gamines déchaînées, baby-sitter submergé, amant vaguement incrust, avocat misanthrope, France coupée en deux : c’est dimanche, tout s’emmêle, rien ne va plus.

Au cœur de l’événement, un premier long métrage ébouriffant et surprenant mené avec une énergie folle, fait de tension permanente et d’hystérie collective et conjugale. Très remarqué à Cannes, il a reçu le Prix du Public à Paris Cinéma 2013.

LEVIATHAN

vendredi 29 novembre 2013

de Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel /// France, USA,GB – 2013 – 1h27 – Documentaire
En embarquant sur un chalutier industriel dans l’Atlantique Nord, les réalisateurs témoignent dans un flot d’images sidérant, de l’affrontement entre l’homme et la mer, la nature et les machines … Tourné à l’aide d’une dizaine de caméras numériques, sanglées aux corps des pêcheurs et des bastingages, gommant tous repères, ce documentaire nous avertit des menaces de la pêche intensive autant qu’il révèle la beauté foudroyante des entrailles de l’océan. Une aventure sensorielle intense et saisissante qui embarque le spectateur et dont le titre renvoie au monstre marin biblique qui hante les profondeurs.

Parole de Bénévole :

Leviathan, c’est la violence de la claque d’une vague qui nous fait perdre le sens de toute orientation. Embarqués avec leurs quelque dix caméras à bord d’un chalutier, les deux réalisateurs de l’allégorie semblent filmer à l’emporte-pièce un maelstrom de points de vue rendu par un ballottement incessant. Un mal de mer au souffle rapide et malaisé qui, au-delà de sa « nausée » pamphlétaire de pêche intensive magistralement sadique, atteint le point du non-retour sublime impressionniste. Un esthétisme steampunk entre Jules Verne et Herman Melville.

Hélène. C

ALABAMA MONROE

mercredi 20 novembre 2013

de Félix Van Groeningen, avec Johan Heldenbergh, Veerle Baetens, Nell Cattrysse /// Belgique – 2013 – 1h49
Didier et Elise vivent une histoire d’amour passionnée, rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de bluegrass country et vénère l’Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle, naît une fille, Maybelle. Bientôt frappée par la maladie. Filmé sans pathos, porté par une BO superbe et des personnages touchants avec leurs forces et leurs fragilités, un film poignant qui oscille entre passion et rage, désespoir et allégresse.

Parole de bénévole :

Mélo mélodique à la partition théâtrale digne d’un opéra « de la vie », Alabama Monroe se joue quelque part entre la passion et les passions… et ce qu’il en reste après le choc… On en prend plein le cœur, au gré de ces montagnes russes émotionnelles qui nous embarquent avec nos passionnés Elise et Didier, ballottés d’« allegro », « amoroso », à « doloroso » et « morendo » dans la plus américaine des mises en scène belges flamandes, et dans le plus punk des accords de country.

Hélène c

 

La Danza de la Realidad

mercredi 23 octobre 2013
de Alejandro Jodorowsky, avec Brontis Jodorowsky, Pamela Flores, Jeremias Herskovits /// Chili – 2013 – 2h10
Jodorowsky tente de restituer dans ce film, exercice d’autobiographie imaginaire, l’incroyable aventure et quête que fut sa vie. Né au Chili en 1929 à Tocopilla, où le film est tourné, il fut confronté à une éducation très dure et violente, au sein d’une famille déracinée. A partir de faits et de personnages réels, il réinvente sa famille et crée un monde fantasmé, cru et coloré. Un film original, poétique et surréaliste, drôle et émouvant, par un réalisateur qui est aussi auteur de BD, écrivain, poète…

Parole de bénévole :

Antagonisme rêvé, La Danza de la Realidad est l’œuvre visionnaire d’un réalisateur octogénaire viscéralement obligé à l’autobiographie cathartique. Préface artistique à l’épilogue de vie, le cinéaste chilien Alexandre Jodorowsky y peint sa fresque bigarrée, fabuleusement implacable du moi, enfant, adulte, transcendé en un hyperréalisme onirique et burlesque. Quelque part entre André Breton, Michel Gondry et Pedro Almodovar, il s’accomplit dans une allégorie ultime et sublime où sa caméra met en abyme comme jamais l’esthétisme du point de vue.

 Hélène C.

Gare du Nord

mercredi 9 octobre 2013
de Claire Simon, avec Nicole Garcia, Reda Kateb, François Damiens /// France – 2013 – 1h59

Paris, Gare du Nord, tout peut y arriver, même des trains. Des milliers de vie s’y croisent au milieu d’un mouvement incessant. Ismaël, étudiant en sociologie, rencontre sur un quai Mathilde. Peu à peu, ils tombent amoureux. Ils croisent Sacha à la recherche de sa fille disparue, Joan, agent immobilier qui passe sa vie dans le train. Une fiction émouvante, parfois inquiétante, centrée sur un lieu, la gare du Nord, ceux qui y vivent et ceux qui la traversent, Français, immigrés,voyageurs, fantômes… avec une multitude d’histoires.

Parole de bénévole :

Carrefour des va-et-vient impersonnels par excellence, quai de tous les fantasmes, la cosmopolite Gare du Nord se démystifie sous les plans de son long-métrage éponyme.  Une thèse en sociologie plus tard et ce sont des parcours de quidams qui s’en(tre)raillent. L’horloge tourne mais le temps est suspendu… Ce voyage en 1ère classe pour l’imaginaire rame toutefois sur un scénario souvent sifflé,  celui de l’anonymat de fait ré-humanisé, avec l’improbable histoire d’amour prévisible en bonus Prem’s.  Mais on se laisse embarquer.

Hélène C.

Oh Boy

mercredi 11 septembre 2013

De Jan Ole Gerster, Avec    Tom Schilling, Friederike Kempter, Marc Hosemann /// Allemand – 2013 – 1 h 28

Niko, Berlinois presque trentenaire, éternel étudiant et rêveur incorrigible, s’apprête à vivre les vingt-quatre heures les plus tumultueuses de son existence : sa copine se lasse de ses indécisions, son père lui coupe les vivres et un psychologue le déclare « émotionnellement instable ». Si seulement Niko pouvait se réconforter avec une bonne tasse de café ! Mais là encore, le sort s’acharne contre lui…

Parole de bénévole :

Oh Boy, c’est la loi des séries comme préambule à une quête d’identité tragicomique. Quand, en l’espace de 24 heures dans sa ville berlinoise, le « héros » Niko voit les fondements privilégiés de son existence trépasser les uns après les autres, c’est la loi de la relativité qui revêt tout son sens… et la problématique de l’indépendance qui se retrouve au carrefour de ce parcours citadin.

Hélène C

Grigris

mercredi 4 septembre 2013

De Mahamat Saleh Haroun,  Avec Souleymane Démé, Anaïs Monory, Cyril Gueï /// Français , tchadien – 2013 – 1 h 41

Alors que sa jambe paralysée devrait l’exclure de tout, Grigris, 25 ans, se rêve en danseur. Un défi. Mais son rêve se brise lorsque son oncle tombe gravement malade. Pour le sauver, il décide de travailler pour des trafiquants d’essence…

Enfance clandestine

jeudi 20 juin 2013

de Benjamín Avila, avec Ernesto Alterio, Natalia Oreiro, César Troncoso /// Espagne, Argentine, Brésil – 2013 – 1h50
Argentine, 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d ‘exil. Les parents de Juan et son oncle sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Le moindre écart peut être fatal. Ainsi, Juan ne doit pas oublier que pour ses amis à l’école et Maria dont il est amoureux, il se prénomme Ernesto.
Une histoire émouvante de militantisme, de clandestinité et d’amour inspirée de l’enfance du réalisateur, primée au festival de San Sebastian.

Le Repenti

vendredi 14 juin 2013

de Merzak Allouache, avec Nabil Asli, Adila Bendimered, Khaled Benaissa /// Algérie, France – 2013 – 1h27
En Algérie, dans la région des hauts plateaux, Rachid, jeune islamiste maquisard, regagne son village grâce à la loi de « Concorde civile ». Entrée en vigueur en 2000, elle est censée mettre fin à la « décennie noire » et promet à tout islamiste repentant une quasi amnistie et la réinsertion dans la société. Mais la loi n’efface pas les crimes et Rachid s’engage dans un voyage où s’entremêlent la violence, le secret et la manipulation.
Un film rude et audacieux qui explore les années noires de l’Algérie récompensé par le prix Europa cinéma à la Quinzaine des réalisateurs 2012.

Free Angela

jeudi 23 mai 2013

de Shola Lynch – documentaire /// France / Etats-Unis – 2013 – 1h37
Free Angela retrace le parcours d’Angela Davis, née en Alabama dans une famille d’intellectuels afro-américains engagée, devenue professeur de philo. Féministe, communiste, militante du mouvement des droits civiques, proche des Black Panthers, elle est accusée en 1970 de complicité de meurtre. Traquée par le FBI, arrêtée, condamnée à mort, elle sera libérée faute de preuves, sous la pression de comités de soutien internationaux. Un documentaire passionnant qui revient sur cette période cruciale de l’histoire des Etats-Unis et sur l’icône Angela, symbole de la lutte contre toutes les formes d’oppression.

Queens of Montreuil

jeudi 9 mai 2013

de Solveig Anspach, avec Florence Loiret-Caille, Didda Jonsdottir, Úlfur Ægisson /// France – 2012 – 1h27
Agathe vient de récupérer les cendres de son mari décédé brutalement dans un accident. De retour chez elle à Montreuil, elle se remet à son travail de réalisatrice avec difficulté, car elle transporte partout avec elle l’urne funéraire, ne sachant que faire des cendres. La rencontre inopinée de deux Islandais, une otarie, un grutier, un voisin séduisant … vont lui donner les pouvoirs de reconquérir sa vie. Une comédie loufoque et poétique avec une galerie de personnages touchants et drôles.