Archives Programmation Art et Essai

La vie invisible d’Euridice Gusmao

de Karim Aïnouz, avec Carol Duarte, Julia Stockler, Gregorio Duvivier // Brésil/Allemagne – 2019 – 2h20

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Rio de Janeiro, 1950. Euridice, 18 ans, et Guida, 20 ans, sont deux sœurs inséparables. Elles vivent chez leurs parents et rêvent, l’une d’une carrière de pianiste, l’autre du grand amour. A cause de leur père, les deux sœurs vont devoir construire leurs vies l’une sans l’autre. Séparées, elles prendront en main leur destin, sans jamais renoncer à se retrouver.

Une fresque romanesque du Brésil des années 50 à nos jours autour du destin contrarié de deux femmes aux prises avec une société patriarcale qui les étouffe.

Prix Un Certain Regard au Festival de Cannes 2019.

Séances :

  • Mercredi 29 Janvier : 18h
  • Jeudi 30 : 20h
  • Samedi 1 Février : 14h
  • Dimanche 2 : 18h
  • Lundi 3 : 14h et 18h
  • Mardi 4 : 20h

Séjour dans les monts Fuchun

de Gu Xiaogang, avec Qian Youfa, Wang Fengjuan, Sun Zhangjian / Chine – 2020 – 2h30

Dans la ville d’Hangzhou, à 200 km de Shanghai, en pleine mutation, trois générations d’une même lignée sont réunies pour l’anniversaire de Mum, la doyenne de la famille. Le film va suivre au rythme de la nature et des saisons la vie de cette famille et le destin de ses membres.

Une fresque somptueuse avec de magnifiques plans-séquences faisant référence à une peinture ancestrale chinoise. Un grand film d’un jeune cinéaste prometteur. Le premier volet d’une trilogie.

Sélectionné à la Semaine de la Critique à Cannes 2019.

Séances :

  • Mercredi 5 Février : 17h45
  • Jeudi 6 : 20h
  • Vendredi 7 : 20h
  • Samedi 8 : 14h
  • Dimanche 9 : 17h45
  • Lundi 10 : 14h
  • Mardi 11 : 20h

Les siffleurs

de Corneliu Porumboiu, avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar / Roumanie/France/Allemagne – 2020 – 1h38

Avertissement : des scènes, des propos, des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Cristi, un inspecteur de police de Bucarest corrompu par des trafiquants de drogue est  mis sur écoute par ses supérieurs. Embarqué malgré lui par la sulfureuse Gilda sur l’île de la Gomera, aux Canaries, il doit apprendre le Silbo, une langue sifflée ancestrale. Grâce à ce langage secret, il pourra libérer en Roumanie un mafieux de prison et récupérer les millions cachés. Mais l’amour va s’en mêler ..

Un polar réjouissant qui joue avec les codes du film noir, inspiré des grands classiques.

En compétition au Festival de Cannes 2019.

Séances :

  • Mercredi 12 Février : 18h15
  • Jeudi 13 : 20h30
  • Vendredi 14 : 20h30
  • Samedi 15 : 14h
  • Dimanche 16 : 18h15
  • Lundi 17 : 14h et 18h15
  • Mardi 18 : 20h30

Lola vers la mer

de Laurent Micheli, avec Mya Bollaers, Benoît Magimel, Els Deceukelier // Belgique/France – 2019 – 1h30

Alors que Lola, jeune fille transgenre de 18 ans, apprend qu’elle va enfin pouvoir se faire opérer, sa mère décède. Afin de respecter ses dernières volontés, Lola et son père, qui ne sont pas vus depuis deux ans, et que tout oppose, sont obligés de se rendre sur la côte belge. En chemin, ils réaliseront que l’issue du voyage n’est peut-être pas celle à laquelle ils s’attendaient…

Un road-movie au cours duquel un père ébranlé dans ses convictions et sa fille née garçon, se redécouvrent. Une interprétation magistrale des deux comédiens.

Séances :

  • Mercredi 15 Janvier : 18h15
  • Jeudi 16 : 20h30
  • Vendredi 17 : 20h30
  • Samedi 18 : 14h
  • Dimanche 19 : 18h15
  • Lundi 20 : 14h et 18h15
  • Mardi 21 : 20h30

Lilian

de Andreas Horvath, avec Patrycja Planik // Autriche – 2019 – 2h08

Lillian, échouée à New York, décide de rentrer à pied dans sa Russie natale. Seule et déterminée, elle entame un long voyage à travers l’Amérique profonde pour tenter d’atteindre l’Alaska et traverser le détroit de Béring …

Inspiré de l’histoire de Lillian Alling survenue en 1927, un périple fascinant, entre documentaire et fiction, à travers une nature sauvage grandiose au cœur de l’Amérique profonde.

Séances :

  • Jeudi 23 Janvier : 20h15
  • Vendredi 24 : 20h15
  • Samedi 25 : 14h
  • Dimanche 26 : 18h
  • Lundi 27 : 14h et 18h
  • Mardi 28 : 20h15

Et puis nous danserons

de Levan Akin, avec Levan Gelbakhian, Bachi Valishvili, Ana Javakishvili // Suède/Géorgie/France – 2019 – 1h50

Merab s’entraîne depuis son plus jeune âge dans le cadre de l’Ensemble National Géorgien avec sa partenaire de danse, Mary. Son monde est brusquement bouleversé lorsque le charismatique Irakli arrive et devient son plus fort rival et son plus grand désir.

Une histoire d’amour et d’émancipation d’un jeune danseur géorgien pratiquant une discipline traditionaliste et codifiée, faite de virtuosité et de rigueur martiale qui ne souffre pas la différence.  Le vibrant portrait d’une jeunesse qui aspire à la liberté.

Séances :

  • Mercredi 1er Janvier : 18h15
  • Jeudi 2 : 20h30
  • Vendredi 3 : 20h30
  • Samedi 4 : 14h00
  • Dimanche 5 : 18h15
  • Lundi 6 : 14h00 et 18h15
  • Mardi 7 : 20h30

Brooklyn Affairs

de Edward Norton, avec Edward Norton, Gugu Mbatha-Raw, Alec Baldwin // USA – 2019 – 2h25

New York, années 50. Lionel Essrog, détective privé souffrant du syndrome de la Tourette, enquête sur le meurtre de son mentor et ami Franck Minna. Grâce aux rares indices en sa possession et à son esprit obsessionnel, il découvre des secrets dont la révélation pourrait avoir des conséquences sur la ville de New York…Des clubs de jazz de Harlem aux taudis de Brooklyn, jusqu’aux quartiers chics de Manhattan, Lionel devra affronter l’homme le plus redoutable de la ville.

Adapté du roman de Jonathan Lethem, un polar dans la grande tradition des films noirs.

Séances :

  • Mercredi 8 Janvier : 18h
  • Jeudi 9 : 20h
  • Vendredi 10 : 20h
  • Samedi 11 : 14h
  • Dimanche 12 : 18h
  • Lundi 13 : 14h et 18h
  • Mardi 14 : 20h

Basquiat, un adolescent à New York

de Sara Driver // USA – 2018 – 1h18 – Documentaire

Basquiat, un adolescent à New York éclaire la courte vie du peintre culte Jean-Michel Basquiat au sein de la ville de New York de 1978 à 1981 et explore tout ce qui, dans cette métropole, à travers ses rencontres et les mouvements politiques, sociaux et culturels, l’a nourri et inspiré.

A travers images d’archives et témoignages, le documentaire évoque le jeune peintre encore inconnu et décrit un quartier foisonnant de New York, le Lower East Side en pleine effervescence avec ses clubs et sa jeunesse qui réinvente l’art de la rue.

Séances :

  • Mercredi 27 Novembre : 18h15
  • Jeudi 28 : 20h30
  • Vendredi 29 : 20h30
  • Samedi 30 : 14h
  • Dimanche 1 Décembre : 18h15
  • Lundi 2 : 14h et 18h15
  • Mardi 3 : 20h30

Le Miroir

de Jafar Panahi, avec Mina Mohammad Khani, Aida Mohammadkani, Kazem Mojdehi // Iran – 2011 – 1h34

Mina, une petite écolière, attend comme tous les jours sa mère à la sortie de l’école. Mais cette fois, celle-ci tarde à venir. Mina décide alors de rentrer chez elle par ses propres moyens. Mais elle ne connaît pas son adresse ! Durant son périple, dans la ville bouillonnante, elle va croiser de nombreux adultes auxquels elle tiendra tête. Têtue et obstinée, mais aussi imprévisible, Mina fera tout pour retrouver le chemin de la maison.

Longtemps inédit en France, le réalisateur scrute la société iranienne à travers le regard d’un enfant.

Léopard d’or au Festival de Locarno 1997.

Séance unique – mercredi 27 novembre à 20h

En écho avec le film Amal, à l’occasion de Double Jeu “Rebelles et têtues”. En partenariat avec Documentaire sur Grand Ecran.

Nos défaites

de Jean-Gabriel Périot // France – 2019 – 1h27 – Documentaire

Nos défaites dresse un portrait de nos rapports à la politique par un jeu de réinterprétation par des lycéens, d’extraits issus du cinéma post 68, associé à des interviews de ces jeunes acteurs. Comment appréhendent-ils le monde dans lequel ils grandissent et surtout, auraient-ils envie de le changer, de le détruire ou d’en construire un nouveau ?

Après Une jeunesse allemande, le réalisateur continue d’explorer les rapports de la jeunesse à la politique à travers une expérience avec des lycéens autour du cinéma de Mai 68 et une réflexion sur l’évolution des idéaux et des idéologies.

Art Cinema Award au Festival de Berlin 2019

Séances :

  • Mercredi 13 Novembre : 18h15
  • Jeudi 14 : 20h30
  • Vendredi 15 : 20h30
  • Samedi 16 : 14h
  • Dimanche 17 : 18h15
  • Lundi 18 : 14h et 18h15
  • Mardi 19 : 20h30

La cordillère des songes

de Patricio Guzman // France/Chili – 2019 – 1h25 – Documentaire

Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans mon pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. Après être allé au Nord pour Nostalgie de la lumière et au Sud pour Le Bouton de nacre, j’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l’histoire passée et récente du Chili.

Un voyage singulier et onirique de Patricio Guzman dans son pays, meurtri par la dictature de Pinochet.

Œil d’or du Meilleur Documentaire au Festival de Cannes 2019.

Séances :

  • Mercredi 20 Novembre : 18h15
  • Jeudi 21 : 20h30
  • Vendredi 22 : 20h30
  • Samedi 23 : 14h
  • Dimanche 24 : 18h15
  • Lundi 25 : 14h et 18h15
  • Mardi 26 : 20h30

Projection rencontre : Samouni Road

de Stefano Savona // France/Italie – 2018 – 2h08 – Documentaire

Dans la périphérie rurale de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête depuis la guerre. Amal, ses frères et cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. Leur quartier est en reconstruction. Ils replantent des arbres et labourent les champs. Au fil de leurs souvenirs, Samouni Road dresse un portrait de cette famille, avant, pendant et après l’événement qui a changé leur vie à jamais.

Mêlant prises de vue réelles et images d’animation, un grand film évoquant le drame vécu par les Samouni en 2009 lors de l’opération Plomb durci.

Œil d’or du Meilleur Documentaire au Festival de Cannes 2018.

Séance unique // Mercredi 13 Novembre à 20h

Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

Les Fleurs amères

de Olivier Meys, avec Qi Xi, Xi Wang, Zeng Meihuizi // Belgique/France/Chine – 2019 – 1h36

Lina, une jeune femme ambitieuse, laisse son mari et son fils en Chine pour partir à Paris afin de leur assurer un avenir meilleur. Mais une fois en Europe rien ne se passe comme prévu et elle s’enferme dans un monde de mensonges pour ne pas abandonner son rêve.

Entre documentaire et fiction, un très beau portrait de femme à travers lequel le réalisateur filme l’immigration chinoise.

Magritte du Meilleur Premier Film.

Séances :

  • Mercredi 30 Octobre : 18h15
  • Jeudi 31 : 20h30
  • Vendredi 1 Novembre : 20h30
  • Samedi 2 : 14h
  • Dimanche 3 : 18h15
  • Lundi 4 : 14h et 18h15
  • Mardi 5 : 20h30

Frankie

 Ira Sachs, avec Isabelle Huppert, Brendan Gleeson, Marisa Tomei, Jérémie Renier, Pascal Greggory // France/Portugal – 2019 – 1h38

Frankie, célèbre actrice française, se sait gravement malade. Elle décide de passer ses dernières vacances entourée de ses proches, famille, ex, et amis, à Sintra au Portugal.

Un film choral d’une grande délicatesse centré sur Isabelle Huppert très émouvante.

Séances :

  • Mercredi 16 Octobre : 18h15
  • Jeudi 17 : 20h30
  • Vendredi 18 : 20h30
  • Samedi 19 : 14h
  • Dimanche 20 : 18h15
  • Lundi 21 : 14h et 18h15
  • Mardi 22 : 18h15

Jeanne

de Bruno Dumont, avec Lise Leplat Prudhomme, Fabrice Luchini, Annick Lavieville // France – 2019 – 2h18

1429. La Guerre de Cent Ans fait rage. Jeanne, investie d’une mission guerrière et spirituelle, délivre la ville d’Orléans et remet le Dauphin sur le trône de France. Emprisonnée à Compiègne par les Bourguignons, elle est livrée aux Anglais. S’ouvre alors son procès à Rouen. Refusant de reconnaître les accusations de sorcellerie diligentées contre elle, Jeanne est condamnée au bûcher pour hérésie.

Après Jeannette, le deuxième volet de la vie de Jeanne d’Arc. Adapté du texte de Charles Péguy, un film étonnant et vibrant, rythmé par les compositions musicales de Christophe.

Mention spéciale du jury Un Certain Regard au Festival de Cannes 2019.

Séances :

  • Mercredi 23 Octobre : 18h
  • Jeudi 24 : 20h15
  • Vendredi 25 : 20h15
  • Samedi 26 : 14h
  • Dimanche 27 : 18h
  • Lundi 28 : 14h et 18h
  • Mardi 29 : 20h15

Robert Mitchum est mort // Rencontre avec le réalisateur

Séance unique en présence d’Olivier Babinet coréalisateur du film Lundi 14 octobre à 20h au Cinéville Garenne.

Robert Mitchum est mort d’Olivier Babinet et Fred Kihn, 2011, 1h31, France. Avec Olivier Gourmet, Cosme Castro, Bakary Sangaré.

Synopsis : Franky est un acteur de seconde zone en pleine dépression. Arsène, son manager, croit en son potentiel de star, et l’embarque sur les routes d’une Europe improbable, à la recherche d’un cinéaste mythique, direction le cercle polaire.
Une odyssée « mélancomique » entre vitamines et somnifères, rock’n roll et femmes fatales.

Bande annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19197609&cfilm=180611.html

Tarif adhérent Cinécran + accompagnateur : 5.80 €
Tarif plein : 9 €
Infos : www.cinecran.org

Une grande fille

de Kantemir Balagov, avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Timofey Glazkov // Russie – 2019 – 2h17

1945. La deuxième guerre mondiale a ravagé Léningrad et détruit ses habitants, physiquement et moralement. Bien que le siège soit terminé, la mort hante toujours la ville. Au sein de ces ruines, deux jeunes femmes, Lya et Masha, tentent de se reconstruire et de donner un sens à leur vie.

Intense et bouleversant, le portrait croisé de deux femmes par le réalisateur de Tesnota.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes, Un Certain Regard. Prix Fipresci.

Horaires :

  • Mercredi 4 septembre : 18h00
  • Jeudi 5 : 20h15
  • Vendredi 6 : 20h15
  • Samedi 7 : 14h
  • Dimanche 8 : 18h00
  • Lundi 9 : 14h et 18h00
  • Mardi 10 : 20h15

Etre vivant et le savoir

de Alain Cavalier avec Emmanuèle Bernheim, Alain Cavalier – France – 2019 – 1h22 – Documentaire

Emmanuèle Bernheim et Alain Cavalier sont liés par trente ans d’amitié. Ils préparent un film d’après le livre de la romancière Tout s’est bien passé. Elle y raconte comment son père lui a demandé “d’en finir” à la suite d’un accident cardiovasculaire. Cavalier, lui, demande de tenir son propre rôle et que lui, soit son père. Un matin d’hiver, Emmanuèle téléphone à Alain : il faudra retarder le tournage jusqu’au printemps, elle est opérée d’urgence.

Un film épuré et très personnel d’Alain Cavalier, l’évocation émouvante d’une amie de longue date.

Présenté au Festival de Cannes, hors-compétition.

Séances :

Mercredi 11 septembre : 18h15
Jeudi 12 : 20h30
Vendredi 13 : 20h30
Samedi 14 : 14h00
Dimanche 15 : 18h15
Lundi 16 : 14h00 et 18h15
Mardi 17 : 20h30

Vif-argent

de Stéphane Batut, avec Thimotée Robart, Judith Chemla, Djolof Mbengue – France – 2019 – 1h46

Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnaît. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette deuxième chance ?

Un premier film salué par le jury du Prix Jean Vigo pour “son audace poétique et son romantisme intemporel, sa croyance dans les pouvoirs du cinéma à transcender les frontières de la vie et de la mort”. 

Prix Jean Vigo 2019. Prix du Jury Champs Elysées Film Festival 2019.

Séances :

Mercredi 18 septembre : 18h15
Vendredi 20 : 20h30
Samedi 21 : 14h00
Dimanche 22 : 18h15
Lundi 23 : 14h00 et 18h15
Mardi 24 : 20h30

Viendra le feu

de Oliver Laxe, avec Amador Arias, Benedicta Sanchez, Inazio Abrao – Espagne / France / Luxembourg – 2019 – 1h25

Amador Coro a été condamné pour avoir provoqué un incendie. Lorsqu’il sort de prison, personne ne l’attend. Il retourne dans son village niché dans les montagnes de la Galice où vivent sa mère, Benedicta, et leurs trois vaches. Leurs vies s’écoulent, au rythme apaisé de la nature. Jusqu’au jour où un feu vient à dévaster la région.

Un film âpre et incandescent sur les forces de la nature, ces incendies qui ravagent régulièrement les terres de Galice, autour de la figure d’un paria revenant dans son village.

Prix du Jury Un Certain Regard et Prix de la meilleure Création Sonore au Festival de Cannes 2019.

Séances : 

Mercredi 25 septembre : 18h15
Jeudi 26 : 20h30
Vendredi 27 : 20h30
Samedi 28 : 14h00
Dimanche 29 : 18h15
Lundi 30 : 14h00 et 18h15
Mardi 1 octobre : 20h30

Contre ton coeur

de Teresa Villaverde avec Joao Pedro Vaz, Beatriz Batarda, Alice Albergaria Borges – Portugal / France – 2019 – 2h16

Au Portugal, le quotidien d’une famille est bouleversé : le père se retrouve au chômage et la mère doit accumuler deux emplois. Mais leur fille est bien décidée à ne pas se laisser abattre et à continuer à mener sa vie d’adolescente. Une distance trouble s’installe entre eux : le début d’une lente implosion, chacun cherchant à s’adapter à sa façon à cette situation nouvelle.

Chronique des années d’austérité au Portugal. Filmé sans misérabilisme, le portrait intime d’une famille de la classe moyenne qui se disloque sous la pression de la crise.

Séances :

Mercredi 2 octobre : 18h00
Jeudi 3 : 20h15
Vendredi 4 : 20h15
Samedi 5 : 14h00
Dimanche 6 : 18h00
Lundi 7 : 14h00 et 18h00
Mardi 8 : 20h15

Nous le peuple

de Claudine Bories et Patrice Chagnard – France – 2019 – 1h39 – Documentaire

Ils s’appellent Fanta, Joffrey, Soumeva… Ils sont en prison, au lycée, au travail. Ils ne se connaissent pas et communiquent par messages vidéo. Ils ont en commun le projet un peu fou d’écrire une nouvelle Constitution. Pendant près d’un an, ils vont partager le bonheur et la difficulté de réfléchir ensemble. Ils vont redécouvrir le sens du mot politique. Ils vont imaginer d’autres règles du jeu. Cette aventure va les conduire jusqu’à l’Assemblée Nationale.

Les réalisateurs abordent dans ce film la crise de la démocratie en donnant la parole à ceux qui ne l’ont pas. 

Séances : 

Mercredi 9 octobre : 18h15
Jeudi 10 : 20h30
Vendredi 11 : 20h30
Samedi 12 : 14h00
Dimanche 13 : 18h15
Lundi 14 : 14h00 et 18h15
Mardi 15 : 20h30