En attendant le festival

Depuis plusieurs décennies, le cinéma s’inscrit dans notre quotidien. Bien au-delà des salles obscures, il se visionne désormais dans des médiathèques, dans des lieux publics ; mais aussi dans nos foyers à travers nos téléviseurs. Il est même désormais dans le creux de nos mains lors de nos déplacements, avec les possibilités de retransmission apportées par les smartphones et autres objets connectés.

Au-delà de l’omniprésence du format audiovisuel dans nos vies connectées, le cinéma s’invite dans notre quotidien par sa capacité à nous émouvoir, à nous faire réagir. Nous passons ainsi notre temps à évoquer nos acteurs et réalisateurs préférés ou bien à échanger avec nos proches à propos du dernier film que nous avons apprécié, ou, au contraire, détesté.

Ces sources intarissables de débats et de divergences sont l’une des qualités intrinsèques de l’art, celle de faire réagir. C’est cette essence même qui anime les Rencontres du Cinéma Européen et l’association Cinécran depuis sa création. Nous proposons non seulement des films qui ouvrent notre regard sur des mondes et qui engendrent des rapprochements entre êtres humains par l’art, mais aussi qui nous lient par deux passions communes : celle de découvrir et de faire découvrir.

Le choix du visuel pour l’affiche de cette année repose sur ce constat. Le cinéma nous éveille à d’autres cultures, mais surtout s’invite dans notre quotidien. Par ce biais, cette affiche s’ouvre non seulement sur une rue colorée de la ville de Porto, au Portugal, mais aussi et surtout sur des habitations, sur des lieux de vies, ces mêmes lieux qui vont vivre à leur échelle, le cinéma d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Rendez-vous début février, pour toutes les informations.

Nos partenaires et soutiens :