« Coups de coeur » de la Coordination Régionale

La dame de Saint Lunaire

Agathe Oléron / 2016 / 51’

C’est l’histoire d’une femme qui a vécu à Saint-Lunaire entre 1950 et 1991, et qui pendant 40 ans a construit sa maison de bric et de broc à la manière du facteur Cheval. Il y a ce que les gens racontent de cette construction et de cette femme. Certains parlent de «la folle de St Lunaire». D’autres l’appellent la Dame de Saint-Lunaire, Madame Devidal, Jeanne, Tante Jeanne, Taja, la Pauv’ P’tite Mère, Madame Cageot… Bref, le Mystère de Jeanne reste entier…

Séances :

Vendredi 4/11 – 19h – Médiathèque – Nivillac – en présence de la réalisatrice
Samedi 5/11 – 19h – Médiathèque Beaupré-Tohannic – Vannes – en présence de la réalisatrice
Mercredi 9/11 – 20h30 – Ti Théâtre – Theix – en présence de Marie Caillier, architecte et personnage du film
Jeudi 24/11 – 20h – Cinéroch – Guéméné sur Scorff – en présence de la réalisatrice

No land’s song

Ayat Najafi / Allemagne, France / 2014 / 1h31

En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n’ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes. Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l’aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d’organiser un concert de chanteuses solo.

Séances :

Vendredi 4/11 – 20h30 – La luciole – Le Bono – en présence de Gaëlle Bedier Lerays, critique de cinéma
Dimanche 6/11 – 17h – Salle Emeraude – Locoal Mendon – en présence du réalisateur
Samedi 12/11 – 20h30 – Cinéma Rex – Le palais – Belle île – en présence de Gaëlle Bedier Lerays, critique de cinéma
Dimanche 13/11 – 17h – Médiathèque – Plescop – en présence de Gaëlle Bedier Lerays, critique de cinéma
Mardi 15/11 – 20h30 – Auditorium Lycée St Paul – Vannes – en présence du réalisateur
Mercredi 16/11 – 19h45 – Médiathèque – Hennebont – en présence du réalisateur
Dimanche 20/11 – 18h – Cinéma Jeanne d’Arc – Gourin – en présence du réalisateur
Dimanche 27/11 – 17h – Cinéma Le Korrigan – Groix – en présence d’Elise Caron, chanteuse et personnage du film
Dimanche 27/11 – 15h – Médiathèque – Sulniac – – en présence de Gaëlle Bedier Lerays, critique de cinéma
Mercredi 30/11 – 20h30 – Grain de sel – Séné
Vendredi 2/12 – 20h30 – Salle audiovisuelle – Riantec

Pas comme des loups

Vincent Pouplard / 2016 / 59’

Roman et Sifredi, les jumeaux, eux ce sont le noyau. Et autour, quelques potes. Marginaux, sauvages, vivant aux abords des villes, presque dans la forêt. Aujourd’hui, avec cette volonté de tout catégoriser, on dirait que ce sont des « jeunes en rupture ». Mais ce serait faire l’économie de leurs belles personnes que le film rend manifestes. Et plus que des corps, ce sont aussi des mots – à travers le rap ou de simples conversations où chaque parole compte – puisqu’ils ont fait de la langue française leur rapport au monde et à cette société lointaine à laquelle ils n’appartiennent pas. Et cherchant absolument à se définir par les mots, ils en concluent que s’ils ne seront jamais « quelqu’un », ils seront toujours « libres ». Et on y croit.

Séance en présence du réalisateur :

Vendredi 25/11 – 20h – Espace culturel « Le Triskell » – Ploeren

Quand j’avais 6 ans, j’ai tué un dragon

Bruno Romy / France / 2016 / 1h10

Ma fille Mika apprend le 5 avril 2012 qu’elle est atteinte d’une leucémie. Elle vient de fêter son sixième anniversaire. L’enfant, la maman et moi plongeons dans un autre monde. Le film retrace le quotidien d’un combat collectif contre ce cancer du sang.

Séances :

Mercredi 2/11 – 20h30 – Médiathèque – Kervignac – en présence du réalisateur
Dimanche 6/11 – 17h30 – Salle du Gourail – Île d’Arz – en présence du réalisateur
Mercredi 9/11 – 20h30 – Auditorium St Louis – Lorient – en présence d’Isaac Azoulay, responsable du son et ami du réalisateur
Dimanche 13/11 – 14h – Médiathèque – Guiscriff – en présence du réalisateur

Toto et ses soeurs

Alexander Nanau / 2016 / 1h34

Au cœur d’une famille rom en pleine désintégration, émerge la figure de Totonel, 10 ans, dit Toto. Avec passion il apprend à lire, écrire et danser. Surtout danser et gagner le grand concours de Hip Hop. Au milieu du chaos ambiant, ses deux sœurs essayent de maintenir le mince équilibre de la famille. Le récit cinématographique d’Alexander Nanau enregistre sans pose, à hauteur d’Homme, la vie de Toto et de cette famille qui manque de tout, sauf d’humour et d’amour.

Séance en présence de l’éducatrice de Toto :

Vendredi 4/11 – 20h – Médiathèque – Guiscriff