À l'affiche

a mon âge je me cache encore pour fumer

de Rayhana, avec Hiam Abbass, Fadila Belkebla, Nadia Kaci, Biyouna // France/Algérie – 2017 – 1h30

Alger, années 90, au cœur du hammam loin du regard accusateur des hommes, des femmes de tous horizons se réunissent, mères, amantes, vierges ou exaltées islamistes. Les corps se dénudent, les tabous tombent, les langues se délient. Elles parlent de leur mariage, leurs désirs, les violences conjugales, le poids de la religion dans un pays où l‘Islam se radicalise, se confrontent et s‘interpellent entre fous rires, pleurs et colères.
Rayhana, comédienne algérienne, adapte ici sa pièce de théâtre saluée dans la presse, il y a quelques années. De beaux portraits de femmes filmées avec beaucoup de tendresse et d‘humour.

Séances :

  • Mercredi 21 Juin : 18h15
  • Jeudi 22 Juin : 20h30
  • Vendredi 23 Juin : 20h30
  • Samedi 24 Juin : 14h30
  • Dimanche 25 Juin : 18h15
  • Lundi 26 Juin : 14h30 et 18h15
  • Mardi 27 Juin : 20h30

sélection Cinécran

album de famille

de Mehmet Can Mertoglu, avec Sebnem Bozoklu, Murat Kiliç, Müfit Kayacan , Riza Akin // Turquie/Roumanie – 2017 – 1h43

En Turquie, un couple marié et stérile approchant la quarantaine, tente à tout prix de garder secrète  l’adoption d’un bébé, soucieux d’éviter la réprobation sociale. Les deux époux constituent un album de photo fictif avec photos de la mère affublée d’un faux ventre… voulant faire croire à leur entourage que l’enfant est biologiquement le leur.
Présenté à la Semaine de la Critique, un film grinçant qui dresse avec un humour noir un portrait au vitriol de la Turquie d’aujourd’hui, pointant la petitesse de la classe moyenne, la xénophobie et l’absurdité de la bureaucratie.

Séances :

  • Mercredi 28 Juin : 18h15
  • Jeudi 29 Juin : 20h30
  • Vendredi 30 Juin : 20h30
  • Samedi 1er Juillet : 14h30
  • Dimanche 2  Juillet : 18h15
  • Lundi 3  Juillet : 14h30 et 18h15
  • Mardi 4  Juillet : 20h30

sélection Garenne

une famille heureuse

de Nana Ekvtimishvili et  Simon Gross, avec la Shugliashvili, Merab Ninidze, Berta Khapava // Géorgie/Allemagne – 2017 – 2h00

Professeur dans un lycée de Tbilissi en Géorgie, Manana est mariée depuis 25 ans à Soso.  Ensemble, ils partagent leur appartement avec les parents de Manana, leurs deux enfants et leur gendre. Une famille en apparence heureuse et soudée jusqu’à ce qu’à la surprise de tous, Manana annonce au soir de son 52e anniversaire sa décision de quitter le domicile conjugal pour s’installer seule.
Chronique familiale de trois générations vivant sous le même toit et portrait d’une femme voulant s’émanciper d’une tribu étouffante. Un film d’une grande sensibilité qui pose un regard bienveillant sur une famille géorgienne ordinaire.

Séances :

  • Mercredi  5 Juillet : 18h15
  • Jeudi 6 Juillet  : 20h30
  • Vendredi 7  Juillet : 20h30
  • Samedi 8  Juillet : 14h30
  • Dimanche 9  Juillet : 18h15
  • Lundi 10  Juillet : 18h15
  • Mardi 11 Juillet : 20h30

sélection Cinécran

le jour d’après

de Hong Sang-soo, avec Kim Min-hee, Hae-hyo Kwon, Kim Saeybuk // Corée du sud – 2017 – 1h32

Areum s’apprête à vivre sa première journée de travail dans une petite maison d’édition en remplacement d’une femme qui avait une liaison avec l’éditeur, Bongwam. Leur liaison vient de se terminer mais Bongwam ne cesse de penser à celle qui est partie. Ce même jour, la femme de Bongwan  trouve une lettre d’amour et se rend à son bureau où elle trouve Areum qu’elle prend  pour la maîtresse de son mari.

Présenté en compétition officielle à la 70ème édition du festival de Cannes, une nouvelle variation subtile et mélancolique sur le thème de l’indécision amoureuse par le prolifique réalisateur coréen. Un très beau film épuré, filmé dans un sublime noir et blanc.

Séances :

  • Mercredi 12 Juillet : 18h15
  • Jeudi 13 Juillet  : 20h30
  • Vendredi 14 Juillet : 20h30
  • Samedi 15  Juillet : 14h30
  • Dimanche 16  Juillet : 18h15
  • Lundi 17  Juillet : 18h15
  • Mardi 18  Juillet : 20h30

sélection Cinécran