Art et Essai Garenne

La cravate

de Mathias Théry et Etienne Chaillou / France – 2020 – 1h37 – Documentaire

Bastien a vingt ans et milite depuis cinq ans dans le principal parti d’extrême-droite. Quand débute la campagne présidentielle, il est invité par son supérieur à s’engager davantage. Initié à l’art d’endosser le costume des politiciens, il se prend à rêver d’une carrière, mais de vieux démons ressurgissent …

Un film au dispositif singulier mis en place par les réalisateurs de La Sociologue et l’ourson. L’itinéraire d’un jeune militant en quête d’appartenance et de reconnaissance confronté, face caméra, au portrait écrit que les réalisateurs ont fait de lui.

Séances à partir du 24 juin

Un divan à Tunis

de Manele Labidi, avec Golshifteh Farahani, Majd Mastoura, Aïcha Ben Miled / France – 2020 – 1h28

Après avoir exercé en France, Selma, 35 ans, ouvre un cabinet de psychanalyste dans une banlieue populaire de Tunis. Au lendemain de la Révolution, la demande s’avère importante. Mais entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séances tarifées avec « prestations tarifées », les débuts du cabinet sont mouvementés..

Une comédie qui dépeint avec humour et tendresse la Tunisie aujourd’hui entre élan vers l’avenir et poids de la tradition. Une galerie de personnages hauts en couleurs gravite autour de la lumineuse Golshifteh Farahani.

Prix du Public à la Mostra de Venise 2019.

Séances à partir du 1er juillet

Histoire d’un regard

de Mariana Otero / France – 2020 – 1h33 – Documentaire

Gilles Caron, photoreporter, disparaît au Cambodge en 1970 à 30 ans. Il a été un des témoins majeurs de son époque, couvrant la guerre des Six Jours, Mai 68, le conflit nord-irlandais, la guerre du Vietnam. Lorsque Mariana Otero découvre son travail, une photo résonne avec sa propre histoire. Elle se plonge alors dans les 100 000 clichés du photographe.

Une immersion dans l’oeuvre de Gilles Caron qui raconte l’histoire de son époque à travers son regard. Mariana Otero, en écho à son film Histoire d’un secret sur sa mère, déchiffre les images afin de redonner une présence à l’artiste.

Séances à partir du 8 juillet

Un jour si blanc

de Hlynur Palmason, avec Ingvar Eggert Sigurdsson, Ida Mekkin Hlyasdottir, Hilmir Snaer Guonason // Islande – 2020 – 1h44

Avertissement 

Dans une petite ville perdue d’Islande, un commissaire de police en congé soupçonne un homme du coin d’avoir eu une aventure avec sa femme récemment décédée dans un accident de voiture. Sa recherche de la vérité tourne à l’obsession. Celle-ci s’intensifie et le mène inévitablement à se mettre en danger, lui et ses proches. Une histoire de deuil, de vengeance et d’amour inconditionnel.

Un « polar » à la mise en scène impressionnante liée à l’étrangeté des paysages lunaires, fantomatiques, et à l’interprétation exceptionnelle de Ingvar Sigurdsson.

Prix de la Révélation  Semaine de la Critique Cannes 2019. Prix d’interprétation masculine Festival Premiers Plans d’Angers 2020.

Séances à partir du 15 juillet

Deux

de Filippo Meneghetti, avec Barbara Sukowa, Martine Chevallier, Léa Drucker / France/Luxembourg – 2020 – 1h35

Nina et Madeleine, deux retraitées, sont amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles  partagent leurs vies entre leurs deux appartements. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer …

Délicat et pudique, d’une grande justesse, un film sur le poids du regard et des représentations porté par trois actrices magistrales.

Prix du Public  Festival Premiers Plans d’Angers 2020. Prix du Public Festival 41e Cinemed.

Séances à partir du 29 juillet