événements

Leçon de cinéma : Le secret de Veronika Voss

De Rainer Werner Fassbinder // Allemagne de l’ouest – 1982 – 1h49

Rainer Werner Fassbinder (1945-1982) est un des cinéastes phare du Nouveau Cinéma Allemand, de la fin des années 60 au début des années 80. En 13 ans, 44 films ou téléfilms d’une incroyable puissance, avec la furie de la génération des « fils », il a donné au monde une nouvelle vision décapante de l’Allemagne. D’abord rejeté dans son pays, la reconnaissance du monde l’a propulsé au rang d’icône : « la béatification d’un monstre » titrait même une revue pour le 10ème anniversaire de sa mort.
Formé par le théâtre, ses premiers films affichent la distanciation et la stylisation des œuvres  de l’époque (Le Bouc, L’amour est plus froid que la mort, Prenez garde à la Sainte Putain). Puis sa rencontre avec le cinéma de Douglas Sirk, « père cinématographique » d’élection, le fait s’enthousiasmer pour le mélodrame (Le marchand des quatre saisons, Les larmes amères de Petra von Kant, Tous les autres s’appellent Ali).
Cependant, dans tous ses films, c’est l’histoire de l’Allemagne qui l’intéresse. Non pas l’histoire du nazisme, mais ce qui l’a rendu possible et surtout le grand refoulement qui lui a succédé en RFA. Trois films puissants, Le mariage de Maria Braun au succès phénoménal, (1978), Le secret de Veronika Voss et Lola, une femme allemande (1981), nous offrent un regard sans complaisance sur la « biographie » de la RFA des années cinquante.

Séance unique le 7 février à 20h au Cinéville La Garenne.

Projection suivie d’une intervention avec Françoise Dahringer, auteure d’une thèse sur le cinéma de Rainer Werner Fassbinder.