À l’affiche – accueil

Les garçons sauvages

de Bertrand Mandico, avec Pauline Lorillard, Vimala Pons, Diane Rouxel, Mathilde Warnier, Anaël Snoek, // France – 2018 – 1h50

Début du 20e siècle, cinq adolescents de bonne famille épris de liberté commettent un crime sauvage. Ils sont repris en main par le Capitaine, le temps d’une croisière répressive sur un voilier. Les garçons se mutinent. Ils échouent sur une île sauvage où se mêlent plaisir et végétation luxuriante. La métamorphose peut commencer…

Le premier long-métrage d’un réalisateur reconnu pour ses courts-métrages insolites. Interprété par cinq actrices, un film baroque et foisonnant qui mêle poésie sulfureuse, onirisme, transgression et érotisme.

Séances :

  • Mercredi 18 Avril : 18h15
  • Jeudi 19 Avril : 20h30
  • Vendredi 20 Avril : 20h30
  • Samedi 21 Avril : 14h
  • Dimanche 22 Avril : 18h15
  • Lundi 23 Avril : 14h et 18h15
  • Mardi 24 Avril : 20h30

La caméra de Claire

de Hong Sang-soo, avec Isabelle Huppert, Kim Min-hee // Corée du Sud – 2018 – 1h09

Pendant le Festival de Cannes, Claire, enseignante parisienne, se balade dans la ville pour prendre des photos avec son Polaroïd. Elle rencontre Manhee une coréenne employée d’une société de production qui vient de se faire licencier. Claire sympathise avec elle, la prend en photo et lui certifie qu’elle peut connaître son passé et son futur grâce au pouvoir mystérieux d’un tunnel magique …

Tourné de façon improvisée en marge du Festival de Cannes, un film lumineux, clin d’oeil à Rohmer, qui rayonne de grâce et de légèreté.

Séances :

  • Mercredi 25 Avril : 18h15
  • Jeudi 26 Avril : 20h30
  • Vendredi 27 Avril : 20h30
  • Samedi 28 Avril : 14h
  • Dimanche 29 Avril : 18h15
  • Lundi 30 Avril : 14h et 18h15
  • Mardi 1er Mai : 20h30

Il Figlio, Manuel

de Dario Albertini, avec Andrea Lattanzi, Francesca Antonelli // Italie – 2018 – 1h37

Manuel vient d’avoir 18 ans. Il est temps pour lui de quitter le foyer pour jeunes dans lequel il a vécu ces dernières années, depuis l’incarcération de sa mère. Mais la liberté retrouvée a un goût amer. Errant dans les rues de son quartier en banlieue de Rome, Manuel tente de devenir un adulte responsable. Pour que sa mère obtienne l’assignation à résidence, il doit prouver aux autorités qu’il peut veiller sur elle.

Un film bouleversant dans la lignée du néoréalisme italien avec une interprétation saisissante d’Andrea Lattanzi.
Prix Jean Carmet au Festival Premiers Plans d’Angers 2018. Festival cinéma méditerranéeen de Montpellier.

Séances :

  • Mercredi 2 Mai : 18h15
  • Jeudi 3 Mai : 20h30
  • Vendredi 4 Mai : 20h30
  • Samedi 5 Mai : 14h
  • Dimanche 6 Mai : 18h15
  • Lundi 7 Mai : 14h et 18h15
  • Mardi 8 Mai : 20h30